Les aiguilles du temps

 
    • Livre papier

      15,20 €
     

    Présentation

    Le temps n’efface pas les souvenirs, notamment ceux ancrés dans une jeunesse malheureuse.

    L’auteur nous dévoile son parcours en orphelinat (alors qu’il a ses père et mère) et institutions, établissements dans lesquels l’enfant n’est jamais informé des raisons des décisions et des mesures le concernant.
    L’originalité de ce témoignage tient en ce que l'auteur, trente ans après son placement, est retourné à « son orphelinat » en qualité de surveillant.

    Bien sûr l’évolution des conditions d’internat ont sensiblement évolué depuis son séjour, mais après quelques années d’expérience salariée, il réalise que la maltraitance physique, qui a disparu, a été remplacée par celle psychologique et administrative, le traitement des adolescents étant encore de nos jours sans chaleur humaine, ni considération…

    C’est ainsi qu’avec un encadrement professionnel qualifié, « au-dessus de tout soupçon », une adolescente en plein désarroi mettra fin à ses jours.

    Avant ce drame, l’auteur avait été licencié pour cause de « complicité avec les pensionnaires… ».

    Il y a encore du chemin à faire pour que les enfants démunis bénéficient d’une égalité des chances !

    Sommaire

    La maltraitance des enfants dans les institutions spécialisées est un sujet tabou du fait de la croyance commune selon laquelle il s'agirait d'un passé révolu.

    Le changement des conditions matérielles masque la persistance d'un profond dénuement moral des enfants placés.

    Supports disponibles

    • Livre papier

      format 145 x 200, 152 pages, CouleurEn stock
    • Caractéristiques

    Référencer ce produit sur votre site

    → Copier en mémoire :