Et le temp s'arrêta

Réclusion sans travail

 
    • Livre papier

      15,20 €
     

    Présentation

    Michel G., cadre, n’est pas licencié, seulement privé de travail, obligé à ne plus rien faire, retiré de l’action du jour au lendemain… il n’existait plus, avait des horaires impérieux, mais point de tâches, selon l’expression d’un cruel réalisme « il a été mis au placard ».

    Exclu il résista malgré son anéantissement, son présent se défaisait de son avenir, marchant à vide, tournant autour de quelques actes rares, piliers d’un isolement.

    Dans « un temps arrêté », ou plutôt depuis « son cachot », coupé de tous liens, résolu, il suit sa route à l’écoute de ses rencontres, de ses doubles, personnages hétéroclites qui s’observent avec dérision afin de mieux interroger leur existence.

    L’auteur parvient, dans ce récit, à traduire avec finesse la problématique d’un marginalisé « solitaire dans la foule » qui attend l’écoulement des jours comme on purge une peine, tout en gardant une lucidité qui n’appartient qu’aux condamnés.

    Sommaire

    Un cadre est mis "au placard" sans être licencié. C'est le stress du vide et du néant.

    Analyse du comportement du Monde du Travail à l'égard du non chargé de mission, "du non être". Phénomène malheureusement d'une grande actualité.

    Supports disponibles

    • Livre papier

      format 145 x 200, 172 pages, CouleurEn stock
    • Caractéristiques

    Référencer ce produit sur votre site

    → Copier en mémoire :