Entretiens sur les non-dits de la décolonisation

 

De Louis Sanmarco et Samuel Mbajum

 

Editions de l'Officine - Collection : Histoire - février 2007

    • Livre papier

      24,35 €
     

    Présentation

    Certains administrateurs des colonies, dont le gouverneur Sanmarco, avaient adopté comme principe d’action la devise de Barthélémy Boganda : ZO KWÉ ZO - un Homme vaut un Homme - et ils se sont battus pour l’égalité des droits quand ces droits n’existaient pas.

    Le référendum triomphal de 1958 semblait consacrer le succès de l’inlassable recherche de l’égalité des droits dans la République… mais la conjonction d'une part de l’idée que la Grande France (à laquelle aspiraient les tenants de l’égalité) allait submerger la métropole et d'autre part du réalisme des Africains qui constatèrent l'impossibilité d’obtenir à la fois la reconnaissance de leur identité et l’égalité des droits, mena à l’indépendance.

    Horrifié que l’on prétendit le faire « penser au pas », le gouverneur Sanmarco, qui fut un homme de terrain pendant des décennies, et qui assuma la présidence de l’ASECNA, nous livre un témoignage retraçant les étapes de la décolonisation qui ont pu conduire Maurice KAMTO, anti-colonialiste notoire, à dresser ce réquisitoire à l'encontre des dirigeants africains actuels : « Le plus insupportable… c’est de nous avoir fait regretter un régime que nous avions combattu et que nous vomissions à pleine gueule ».

    Des vérités qui dérangent mais qui ne sauraient passer à la trappe de l’Histoire.

    Sommaire

    L'indépendance des Pays Africains ne fut ni arrachée, ni octroyée, mais imposée à des populations qui ne demandaient qu'à accéder au statut de "citoyen français".
    L'histoire officielle n'a pas retenu ce "détail" à tel point que nombre d'acteurs nieraient aujourd'hui le rôle qu'ils ont tenu à l'époque.

    Supports disponibles

    • Livre papier

      format 145 x 240, 422 pages, CouleurEn stock
    • Caractéristiques

    Référencer ce produit sur votre site

    → Copier en mémoire :